Voici les 10 questions clés pour choisir votre EMBA sans vous tromper

Voici les 10 questions clés pour choisir votre EMBA sans vous tromper

L’identification de la formation qui vous conviendra le mieux peut prendre un certain temps. Il s’agit tout d’abord de décider du chemin de carrière que vous visez après votre EMBA et de vous fixer vos objectifs de développement professionnel et personnels. Puis ce sera la phase de recherche d’information concernant les programmes proposés. Certains candidats se donnent une période qui va jusqu’à 2 ans avant de postuler afin de faire le tour de la question.

Vous poser les questions suivantes facilitera l’évaluation des différents programmes d’EMBA:

  1.     Quels types de possibilités me propose le programme?
  2.     Quels services sont offerts par le bureau de gestion des carrières?
  3.     Quelles sont les possibilités de mobilité internationales offertes par le programme?
  4.     Qui sont les professeurs? Quelle est la réputation de la faculté?
  5.     Quels sont les cours proposés? Quelles sont les options offertes?
  6.     Le programme promeut-il spécifiquement le développement du leadership?
  7.     Quel est le profil typique des étudiants selon les critères de sélection et selon les statistiques des promotions précédentes?
  8.     Quels postes et salaires ont obtenus les étudiants des précédentes sessions?
  9.     Où ont atterri les étudiants des précédentes promotions? Dans quels pays?
  10.     Quel est le coût du programme?

Ces questions pourront trouver leur réponse dans la lecture attentive des informations partagées dans les sites des EMBA, en téléchargeant les brochures et évidemment en discutant avec les anciens et le management de la formation. Les EMBA organisent continuellement des sessions d’informations, participent aux salons professionnels, bref il y a pléthore d’occasions de les rencontrer et de finaliser votre compréhension de ce que propose les formations, afin de croiser avec vos attentes.

Deux précisions importantes pour terminer. tout d’abord, ne vous méprenez pas, répondre à ces questions concernant l’EMBA est bien moins compliqué que d’y voir clair dans votre propre projet professionnel. Nombre des candidats que je coach m’annoncent en entretien blanc leurs raisons de se lancer dans l’aventure des MBA ou EMBA mais in fine, il s’avère que le fond de leur motivation est parfois assez déconnecté d’un plan de carrière réfléchi. L’exemple typique, c’est le candidat qui considère que son parcours académique a été décevant, car il a par exemple intégré une grande école secondaire, choisi un parcours peu sélectif et qu’il ressent une certaine frustration aujourd’hui. Cette frustration d’ordre intellectuel ou personnel peut être le vrai moteur derrière la décision de se lancer dans un EMBA. Coller le nom d’une institution prestigieuse sur son CV peut être vu comme le moyen de boucler la boucle dans certains cas. Pas de problème, l’EMBA peut aussi servir à cela, mais le challenge restera de bien caler le projet professionnel concret qui va avec. Car ne pas faire cet effort c’est prendre le risque de générer encore plus de frustration après l’EMBA qu’avant celui-ci. En gros, le candidat a désormais son diplôme prestigieux mais sa carrière ne suit pas. D’où la nécessité absolue de passer du temps à vous demander vraiment ce que vous souhaiter faire de cet investissement dans votre profil, dans votre réseau et dans votre carrière.

Enfin, au delà des analyses que vous ferez en amont de vos entretiens, le fait de vous retrouver en face de vos recruteurs d’EMBA, qui sont souvent des anciens de la formation, vous permettra aussi de prendre la température des formations que vous visez, de l’intérieur cette fois, et d’avoir une première impression sur ce que serait votre vie au sein de votre EMBA. Parfois, de “mauvaises” expériences sont aussi un révélateur salutaire, car lorsque les recruteurs sont vraiment trop désagréables, on peut anticiper que la culture de la formation visée est peut-être incompatible avec ses propres souhaits de développement.