Tout savoir sur le MBA de Stanford

Tout savoir sur le MBA de Stanford

 

Avec l’incontournable MBA de Harvard, celui de Stanford fait partie des formations de rêve, ceux que je classe sans hésiter dans la première catégorie mondiale. Stanford est une université privée, ce qui rime aux Etats-Unis avec des moyens démesurés au bénéfice de ses étudiants. Rendez-vous compte, l’université dispose d’un budget faramineux de 5,1 milliards de dollars! Cela représente quasiment le tiers du budget de l’enseignement supérieur -hors recherche en France …

Mis à part Harvard, aucune institution au monde ne peut rivaliser avec ce cheval de course. Avant de me pencher sur les caractéristiques du MBA à proprement parler, je voudrai vous faire faire un petit détour par les anciens diplômés. Savoir qu’une vénérable institution comme celle-ci a diplômé un ancien président américain il y a plusieurs décennies est intéressant mais réaliser que les fondateurs de Google, de Yahoo, de LinkedIn, d’Instagram et de Sun sont diplômés de Stanford laisse rêveur.

 

Le MBA de Stanford offre des conditions exceptionnelles

 

L’université est située au cœur de la baie de San Francisco, dans la Sillicon Valley, ce qui explique cette proximité avec le monde de la technologie et de l’innovation, que l’on retrouve chez les anciens diplômés du MBA.

Pour bichonner ses quelque 700 étudiants, Stanford dispose d’un bataillon de 100 professeurs à temps plein qu’elle rémunère selon les meilleures conditions mondiales. Parmi cette équipe d’excellence, pas moins de 3 prix Nobels, Michael Spence, Myron Scholes, et William Sharpe. Remarquez, Stanford compte en tout 21 professeurs prix Nobels, son prestige n’étant pas limité au business. Mais ces 100 professeurs sont vraiment impliqués à 100% dans le programme MBA à temps plein de l’école, qui s’étend sur deux ans. Pas de dispersion sur des enseignements part-time, sur des classes undergraduates comme on le voit chez la voisine Berkeley.

En termes de classements, Stanford est au plus haut dans les études de U.S. News & World Report et de Forbes mais peut apparaître dans des positions moins attendues comme dans le classement The Economist où elle n’occupe que la septième place. Faisons remarquer ici un biais qui est spécifique à Stanford. Les classements des MBA prennent en considération les retours des étudiants – à ce sujet, c’est toujours excellent pour Stanford, les étudiants étant conquis par leur expérience – mais aussi le point de vue des recruteurs. Et là, Stanford subit le revers de la médaille concernant son prestige. Par rapport à d’autres MBA de qualité, les étudiants de Stanford sont très peu disponibles pour les employeurs classiques. La raison est simple: ils sont littéralement happés par la Sillicon Valley et sont prédisposés à lancer leur propre entreprise. Aussi nombre de recruteurs classiques de MBA ressentent une forte frustration face à ce programme, ne pouvant quasiment jamais voir en chair et en os les diplômés. Ce ras le bol s’illustre dans certains classements et expliquent en partie les mauvais scores de ce MBA d’exception.

 

Le MBA de Stanford est le plus sélectif au monde

 

En termes de sélectivité, accrochez-vous car le MBA de Stanford est le plus sélectif au monde, loin devant Harvard. Le taux de sélection oscille entre 6 et 7%, ce qui est bien maigre. Le score moyen obtenu au GMAT est de 726! Avec une fourchette comprise entre 680 et 770…Enfin, seul Harvard fait mieux en terme de taux d’acceptation des offres par les étudiants: Stanford voit 79% des étudiants admis intégrer son MBA, contre 90% pour Harvard et par exemple 56% pour Berkeley. En cas de double offre, on raconte que la balance penche majoritairement vers Stanford, même si je n’ai pas vu de mes yeux vus de statistiques officielles confirmant ce point. Environ un tiers des effectifs n’est pas américain, ce qui est dans la moyenne des MBA outre-atlantique.

 

Fait étonnant, Stanford recrute principalement dans le domaine des sciences humaines, qui représentent un plus grand pourcentage des étudiants admis que les disciplines commerciales. Ceci est la gage d’une plus grande variété de profiles que la moyenne des autres MBA. Lors des sessions de travail de groupe, les retours des étudiants du MBA de Stanford confirment cette richesse des points de vue, favorisant les pensées out-of-the-box qui caractérisent bien les anciens de l’université qui ont écrit l’histoire d’internet.

Le salaire de sortie après le MBA de Stanford est de plus de 132.000 dollars par an, bonus inclus. Historiquement, les diplômésont été embauchés principalement par les banques, mais suite à la dernière crise financière, c’est aujourd’hui le conseil en stratégie qui recrute le plus de diplômés de ce MBA. Le plus grand employeur selon les étudiants est McKinsey. En terme de positionnement géographique, la polarisation sur la côte ouest des Etats-Unis est prépondérante, avec une forte concentration dans la baie de San Francisco.

 

Des techniques d’enseignement saluées jusqu’à Harvard!

 

Les méthodes d’enseignement reposent à 40% sur la technique des études de cas et le travail en groupe ne représente que 15% des enseignements. Le programme compte tout ce qu’un MBA classique doit proposer dans les disciplines fondamentales de l’entreprise, avec un accent particulier mis sur l’entrepreneuriat qui compte à lui seul quelque 15 électifs et en particulier l’entrepreneuriat technologique, positionnement géographique oblige. Les responsables du MBA de Stanford précisent que les enseignements se déroulent en mode dual avec un professeur et sa contre-partie professionnelle, permettant d’offrir aux étudiants non seulement des études de cas mais aussi le luxe d’en avoir les parties prenantes dans la classe pour en discuter…Stanford propose également à ses étudiants de se former à l’entrepreneuriat social.

En termes de contenus, le MBA de Stanford a introduit un nouveau programme en 2007 qui a même gagné la reconnaissance de ses rivaux à la Harvard Business School pour son caractère innovant. Le nouveau programme met en avant la pensée critique, le développement du leadership et une approche du monde des affaires dans un contexte global. Il permet également aux étudiants de bénéficier d’une flexibilité accrue dans la personnalisation de leurs cours pour tenir compte de leur niveau. Le programme commence par une série de cours visant à donner aux étudiants une mise en perspective du management dans un contexte globalisé. Cette première phase est suivie par une série de cours personnalisables couvrant 11 “fondations du management.” Chacune des 11 fondations offre au moins trois options pour coller au mieux aux attentes des étudiants en fonction de leur formation et leur expérience initiales. Vous pouvez choisir de suivre le cours en version de base, ou selon une version accélérée si vous avez déjà une assez forte expérience dans le domaine, ou encore choisir l’option Advanced-applications si vos antécédents sont très solides sur le sujet.

Enfin après avoir fait le MBA de Stanford vous disposerez de l’un des trois réseaux professionnels les plus puissants du monde académique avec ceux de Harvard et de Dartmouth. Le réseau de Stanford compte 17.000 anciens diplômés du MBA et constitue le réseau de MBA le plus puissant dans la Sillicon Valley et dans les industries technologiques.